AVIS BACELONA CITY TOUR Savoir plus

Itinéraires de Barcelona City Tour bus à arrêts multiples

separator Téléchargez le plan
separator

Barcelona City Tour est le service Hop-on Hop-off de bus touristique de la ville, qui vous permettra de découvrir la ville d’une nouvelle perspective grâce à nos autobus à double étage avec la partie supérieure panoramique et ouverte. Tout Barcelone avec la facilité et le confort de deux itinéraires particuliers.

Téléchargez l’application pour localiser nos bus en temps réel!

2 itinéraires à Barcelona City Tour
icon map

Circuit Est Vert

L'Itinéraire Est vous conduira à la découverte de la partie Est de la ville de Barcelone, en passant par différents lieux d'intérêt comme le Quartier Gothique, l'Aquarium, la Torre Agbar, la Sagrada Familia ou le Parc Güell parmi d'autres

icon time
09:00 - 19:00
icon interval
9 - 13 min
icon stops
15 arrêts
icon itinerary
02:00 h
icon map

Circuit Ouest Orange

L'itinéraire Ouest vous conduira à la découverte de la partie Ouest de la ville de Barcelone, en passant par différents lieux d'intérêt comme La Rambla, le terminal des croisières, la montagne de Montjuïc, la Place d'Espagne ou le stade du Camp Nou parmi d'autres.

icon time
09:00 - 19:00
icon interval
9 - 13 min
icon stops
19 arrêts
icon itinerary
02:00 h

La Plaça de Catalunya est l'un des lieux les plus importants de Barcelone. Elle sert de point de rencontre entre la vieille ville et l'Ensanche. La place est l'une des plus grandes d'Espagne, avec une superficie de 30 000 mètres carrés, et marque le point de départ de certaines des principales artères de la ville, comme les Ramblas, le Paseo de Gracia et la Rambla Catalunya.

Au bout du Passeig de Sant Joan se trouve l’Arc de triomphe, un monument dessiné par Josep Vilaseca i Casanovas et construit comme porte d’entrée à l’enceinte de l’Exposition universelle de 1888, la première à s’être tenue sur le territoire espagnol. Cette exposition, qui a reçu plus d’un million et demi de visiteurs, a permis de concevoir Barcelone comme ville industrielle et de progrès. À proximité de l’Arc de triomphe se trouvent également la Estació del Nord, une des principales gares routières de la ville, et le Palau de Justicia, palais construit en 1908 pour accueillir les tribunaux et la cour provinciale de la ville.

Le Port Vell (vieux port) correspond à la partie la plus ancienne du premier port artificiel de la ville de Barcelone. Il fut rénové pour les Jeux olympiques de 1992. Tout au bout du Port Vell, vous pourrez voir la Rambla de Mar qui est le prolongement de la fameuse Rambla de Barcelone. La Rambla de Mar aboutit à un grand centre commercial connu sous le nom de Maremagnum, une île conquise sur la mer, transformée en espace de loisirs, avec des boutiques, des restaurants, des cinémas et différents espaces ludiques. Ici, vous aurez l’occasion de vivre un moment magique en visitant l’Aquarium, un fascinant voyage au fond marin à travers un tunnel transparent situé sous la piscine des requins. À ne pas manquer ! Entrez dans L’Imax, le système de projection le plus avancé de l’histoire, un spectacle d’image et de son qui vous plongera dans une autre réalité.

Le palais de la mer est le seul édifice conservé du vieux port de Barcelone qui abritait les anciens entrepôts généraux du port. L’édifice, datant de la fin du XIXe siècle, a été restauré avant les Jeux olympiques et transformé en un espace diversifié hébergeant divers restaurants, dans la partie inférieure, et le musée d’Histoire de Catalogne, dans la partie supérieure. Un musée qui permet de parcourir d’une manière interactive l’histoire de la Catalogne de la préhistoire à nos jours. De cet endroit, vous pourrez également visiter le quartier La Ribera i El Born, où se trouvent l’église Santa Maria del Mar, le musée Picasso et le musée du Chocolat, entre autres sites intéressants.

La Barceloneta est l’ancien quartier de pêcheurs de Barcelone, construit en 1753, sur des terres conquises sur la mer. Ce quartier, projeté selon les critères de l’époque des Lumières, est formé de logements uniformes et de rues quadrillées qui ont été occupées en grande partie par des pêcheurs et des marins. Le passeig marítim est une longue promenade qui mène de la Barceloneta au port olympique. Il a été conçu et réalisé lors de la première moitié du XXe siècle et prolongé au moment de l’urbanisation olympique. Cette promenade, très fréquentée, forme un balcon sur la plage et constitue le lien définitif entre la ville de Barcelone et son front de mer. C’est l’endroit idéal pour ceux qui souhaitent déguster un plat de pêcheur, une paella ou des coquillages dans n’importe lequel de ses restaurants situés devant le passeig marítim.

La célébration des XXVes Jeux olympiques, en 1992, a représenté pour la ville une grande transformation urbaine. La construction de la Vila Olímpica (village olympique), la transformation la plus radicale, a impliqué la reconversion d’un ancien quartier manufacturier de la ville, le Poblenou, en une zone résidentielle pour athlètes, ensuite reconvertie en zone de maisons particulières. À ce grand changement est venue s’ajouter la récupération d’une partie de la façade maritime, en incorporant de nouvelles plages à la ville et en créant un nouveau port de plaisance : le Port Olímpic. Ce port dépasse le chiffre de 700 amarres et comprend un quai, celui de la Marina, accueillant les grands bateaux. Tout près se trouve une grande zone de restaurants et deux des bâtiments les plus significatifs de la Barcelone olympique : la tour Mapfre et l’hôtel Arts, qui, de par leur hauteur et leur importance, constituent deux icônes de la Barcelone d’aujourd’hui.

Au Poblenou, quartier ouvrier par excellence pendant le XIXe siècle, on peut encore voir quelques-unes des cheminées de brique apparente qui y sont conservées, souvenir du passé industriel et manufacturier de la zone. Une grande partie de cette zone a été redessinée à l’occasion des Jeux olympiques de 1992 comme quartier résidentiel pour héberger les athlètes et les sportifs. À l’issue des jeux, les bâtiments ont été vendus à des particuliers et constituent désormais un nouveau quartier connu sous le nom de Vila Olímpica. À proximité se trouve l’une des entrées à l’enceinte du zoo de Barcelone.

Le théâtre national de Catalogne est un édifice en forme de temple grec comportant de grandes baies vitrées. Il fut inauguré en 1997 et dessiné par le célèbre architecte Ricard Bofill, artisan d’autres édifices emblématiques de Barcelone tels que l’hôtel Vela, situé dans le quartier de la Barceloneta. L’édifice se caractérise par l’emploi de formes classiques, avec une entrée monumentale constituée de 26 colonnes sur la façade rappelant l’entrée d’un temple grec. À proximité de l’édifice du théâtre se trouve l’auditorium de Barcelone qui forme avec celui-ci un axe artistique. Il s’agit d’un autre complexe culturel projeté par l’architecte Rafael Moneo et inauguré en 1999. L’édifice a été conçu comme un espace d’auditions, mais dispose aussi d’une section destinée à l’enseignement et la diffusion de la connaissance de la musique. Le marché aux puces Encants BCN, qui remonte au xive siècle, est l’un des marchés les plus anciens d’Europe où se rassemblent quelque 500 commerçants et environ 100 000 personnes chaque semaine, avides d’y dénicher des meubles anciens, des vêtements d’occasion, des livres, de vieux disques ou des articles de collectionneur.

La tour Glòries est l'un des bâtiments les plus emblématiques de l'horizon de la ville. Il a été conçu par le célèbre architecte français Jean Nouvel, qui s'est inspiré des montagnes de Montserrat, des grandes chutes d'eau et de la couleur bleue de la mer Méditerranée.
Le bâtiment possède une installation surprenante que l'on peut visiter, le mirador Torre Glòries. La visite, qui commence par une exposition qui vous aidera à comprendre la ville, vous mènera à un point de vue spectaculaire offrant une vue panoramique à 360° de la ville, à une hauteur de 125 mètres. Le bâtiment dispose également d'un éclairage nocturne spectaculaire avec 16 millions d'ampoules LED de 40 couleurs différentes.

Le temple de la Sagrada Família est l’œuvre la plus populaire de Gaudí et à laquelle il s’est finalement consacré en exclusivité jusqu’à sa mort, bien qu’il n’ait pu en faire construire qu’une petite partie : l’abside et la façade de la Nativité. La construction de l’œuvre se poursuit en suivant les plans et les maquettes que Gaudí a laissés et grâce aux dons collectés, comme cela se faisait au XIXe siècle. Gaudí, qui était un fervent religieux, considérait la Sagrada Família comme sa grande œuvre, synthèse de tout ce qu’il savait et le banc d’essai de ce qu’il lui restait à apprendre et à expérimenter. Au cours des prochaines années, les travaux vont porter notamment sur la couverture et la construction des six tours qui doivent couronner le temple et en feront l’édifice le plus haut de Barcelone.

Le Recinto Modernista de San Pau, construit entre 1905 et 1930, a été imaginé par Lluís Domènech i Montaner comme une ville-jardin pour les personnes malades. Après avoir servi d'hôpital public pendant un siècle, ses pavillons réaménagés brillent aujourd'hui de mille feux. La visite de cet ensemble architectonique si exceptionnel est une expérience unique.

Le Park Güell fut construit au début du XXe siècle, à partir d’une commande de l’industriel textile et mécène de Gaudí : le comte Güell. C’est une œuvre très intimement liée à la biographie de l’architecte, puisqu’il a résidé dans l’une des maisons, la maison pilote, devenue aujourd’hui la maison-musée Gaudí. Güell y a lui-même vécu jusqu’à sa mort en 1918. Le design de Gaudí s’adapte à l’environnement naturel où les formes et les tracés sinueux se marient à des idées architecturales originales. Le projet d’urbanisation n’ayant pas abouti, le Park Güell fut acquis par la mairie, en 1923, pour en faire un parc public. En 1969, il fut classé monument national et, depuis 1984, il est intégré dans la liste du patrimoine mondial protégé par l’UNESCO.

Le Tibidabo est la partie la plus élevée de la chaîne de Collserola, un espace vert qui marque la limite naturelle de la croissance de Barcelone et constitue, en même temps, le poumon qui permet de régénérer l’air de la ville. Le fameux Tramvia Blau, tramway conçu pour permettre aux résidents de se déplacer dans la zone urbanisée, parcourt l’avenue Tibidabo. Aujourd’hui, ce tramway est utilisé par les touristes pour se rendre au mirador connu sous le nom de Mirablau, qui offre une vue exceptionnelle sur la ville. Depuis ce mirador, vous pourrez prendre le funiculaire qui grimpe jusqu’au sommet du Tibidabo. À cet endroit, vous découvrirez un temple expiatoire du début du XXe siècle dédié au Sacré Cœur ainsi que le parc d’attractions, désormais centenaire mais rénové, où se côtoient des attractions du passé et du présent et où de nombreuses surprises vous attendent. Un véritable univers de fantaisie pour tous les âges.

La Casa Milá, connue comme La Pedrera pour son aspect en pierre, a été créée par Antonio Gaudí entre 1906 et 1912, monument de plénitude de l'artiste. Un monument spectaculaire moderniste situé sur le Paseo de Gracia central de Barcelone.

La Casa Batlló, avec sa couverture en écailles colorées de céramique est l’une des plus fascinantes de tout l’Eixample et l’une des plus caractéristiques de Gaudí. La façade, d’une grande originalité, est couronnée de tuiles en céramique dont la forme fait penser à des écailles de poisson et qui se succèdent en représentant l’épine dorsale d’un dragon. La Casa Batlló d’Antoni Gaudí, la Casa Amatller de Josep Puig i Cadafalch, la Casa Lleó Morera de Lluís Domènech i Muntaner, à l’allure d’un petit palais situé au coin de la rue avec une gloriette au sommet, constituent la dite Mansana de la Discòrdia (Pâté de maisons de la discorde). Juste à côté se trouve la fondation Godia et le musée du Modernisme catalan — qui conserve le fin du fin de cette période en mobilier, peinture et sculpture —, ainsi que la fondation Antoni Tapies, dont le siège est un exemple du modernisme à ses débuts.

La Plaça de Catalunya est l'un des lieux les plus importants de Barcelone. Elle sert de point de rencontre entre la vieille ville et l'Ensanche. La place est l'une des plus grandes d'Espagne, avec une superficie de 30 000 mètres carrés, et marque le point de départ de certaines des principales artères de la ville, comme les Ramblas, le Paseo de Gracia et la Rambla Catalunya.

Au bout du Passeig de Sant Joan se trouve l’Arc de triomphe, un monument dessiné par Josep Vilaseca i Casanovas et construit comme porte d’entrée à l’enceinte de l’Exposition universelle de 1888, la première à s’être tenue sur le territoire espagnol. Cette exposition, qui a reçu plus d’un million et demi de visiteurs, a permis de concevoir Barcelone comme ville industrielle et de progrès. À proximité de l’Arc de triomphe se trouvent également la Estació del Nord, une des principales gares routières de la ville, et le Palau de Justicia, palais construit en 1908 pour accueillir les tribunaux et la cour provinciale de la ville.

Le Mercat del Born (marché) abrite en son sein 8 000 m2 de vestiges archéologiques d’une ville du début du XVIIIe siècle que l’on peut observer depuis le balcon panoramique d’El Born Centre Cultural. À proximité se trouve le Parc de la Ciutadella, un des principaux poumons verts de la ville construit sur les terrains d’une ancienne citadelle militaire. Son enceinte abrite le Parlament de Catalunya (Parlement catalan) ainsi que la Cascada Monumental, cascade dessinée par Josep Fontserè en 1875, projet auquel a participé l’architecte Antoni Gaudí en tant qu’assistant. Le parc comprend l'une des entrées du zoo de Barcelone, l’un des plus remarquables d’Europe.

Le Paseo Colón, inauguré à l'occasion de l'Exposition universelle de 1888, fut la première tentative de relier la ville à la mer au moyen d'un grand boulevard. La célébration des Jeux olympiques en 1992 a permis de récupérer le front de mer avec de nouvelles plages et de renouveler la façade maritime de la ville. Cette rénovation a impliqué le prolongement du boulevard jusqu'au nouveau port olympique et la construction du Muelle de la Fusta, une agréable promenade bordée de palmiers. Au bout des Ramblas de Barcelone et en suivant la promenade, vous trouverez le monument de Colomb, une structure en fer d'une hauteur de 50 mètres avec un point de vue circulaire. Profitez-en pour vous promener le long du port et admirer la ligne d'horizon de Barcelone à bord d'un catamaran écologique !

Aujourd’hui, Barcelone est devenue le premier port de croisière de la Méditerranée, ce qui a entraîné la construction d’un nouveau poste d’amarrage, le fameux World Trade Center, situé au bout du quai de Barcelone. Cet édifice, qui rappelle la forme d’un bateau, est un centre d’affaires important comportant un grand nombre de bureaux et un centre de congrès et de conventions, outre des restaurants et un hôtel de luxe. En entrant dans le quai, il y a une autre tour en fer élevée, la tour de Jaume II, qui est la station du téléphérique et relie le port et la Barceloneta à la montagne de Montjuïc, où a eu lieu l’Exposition universelle de 1929.

Les jardins de Miramar sont une partie intégrante des jardins de Montjuïc. Ils sont placés sur une grande terrasse bordée d’une longue balustrade donnant sur le port d’où vous pourrez admirer une très belle vue sur le littoral maritime. Surplombant la mer Méditerranée, sur le versant sud-est de Montjuïc, se trouve l’un des jardins les plus remarquables qui porte le nom du poète majorquin Costa i Llobera : le magnifique jardin de cactus et de plantes de climats subtropicaux. Il jouit d’un microclimat exceptionnel qui a permis à des espèces non spécifiques de la Méditerranée de vivre en plein air. Certains cactus ont près de 200 ans et proviennent de pays et de lieux exotiques tels que les déserts américains, les hauteurs andines ou l’Afrique du sud.

La Fondation Joan Miró se trouve dans le parc de Montjuïc. C'est le lieu idéal pour admirer et comprendre l'œuvre de l'un des plus grands représentants du surréalisme. La fondation abrite plus de 104 000 pièces : peintures, sculptures, œuvres textiles et céramiques. Le fond documentaire est particulièrement important ; on y trouve jusqu'à 10 000 références de dessins préparatoires, cahiers de travail, annotations et croquis du célèbre peintre catalan. C'est sans conteste une visite incontournable pour découvrir les différentes étapes de sa carrière artistique. Rien d'étonnant à ce que ce soit l'un des musées les plus visités de Barcelone. Avant de planifier votre visite, souvenez-vous qu'il est fermé le lundi !

L’anneau olympique de Montjuïc a été à la fois le centre et la principale zone sportive des Jeux olympiques de 1992. Cette zone, reliée par des places et des escaliers, comprend les principaux équipements sportifs : le stade olympique et le palais Sant Jordi. Tout près de là, il y a aussi les piscines olympiques Bernat Picornelle, où se sont déroulées les épreuves de natation et de water-polo. Le stade est un bâtiment restauré datant de 1929, dont seule la façade a été conservée, en transformant complètement son intérieur. Il a été le siège des cérémonies d’ouverture et de clôture et, en outre, c’est là qu’ont eu lieu les épreuves d’athlétisme. Le palais Sant Jordi, œuvre de l'architecte japonais Arata Isozaki, a notamment été le siège des compétitions de gymnastique et de volley. Aujourd’hui, divers évènements et concerts musicaux y sont organisés. Tout près se trouve l’autre tour de communications de la ville, la tour Calatrava, conçue par l’architecte Santiago Calatrava.

Le sigle MNAC signifie Musée National d'Art de Catalogne. C'est une visite incontournable, en raison de la magnifique collection qu'abrite le musée et de la splendide vue sur Barcelone que l'on peut y admirer. Le musée accueille des œuvres d'art d'une vaste période historique qui s'étend du XIe au XXe siècle. Sa collection particulièrement remarquable d'art romantique est considérée comme l'une des plus complètes au monde, tout comme celle consacrée au modernisme catalan. Au MNAC, vous pourrez admirer des œuvres de Velázquez, Picasso, Fortuny, Gaudí, Dali… Le siège du musée se trouve au Palais National, un bâtiment inauguré en 1929 situé sur la colline de Montjuïc, tout près de la Place d'Espagne.

Situé sur la montagne de Montjuïc, l'un des endroits les plus emblématiques de Barcelone, le Poble Espanyol est synonyme d'architecture, d'art, d'artisanat et de plein air. C'est également un espace unique pour profiter d'activités en famille, de concerts et d'expositions. Pour résumer, le Poble est une grande enceinte où l'histoire rencontre la culture et les loisirs 365 jours par an, à travers une promenade agréable et paisible dans un environnement naturel.

Ce grand attrait de la ville est né dans le cadre de l'Exposition internationale de Barcelone de 1929, dont l'objectif était de représenter l'essence de l'architecture et la culture des peuples d'Espagne. D'une superficie de plus de 40 000 m2 en plein air, le Poble Espanyol abrite 117 constructions grandeur réelle, une importante représentation d’ateliers artisanaux, une grande variété de bars, restaurants, terrasses et commerces où vous pourrez déguster des produits locaux, des installations audiovisuelles et le musée Fran Daurel, qui abrite des œuvres de figures clés de l’art contemporain espagnol.


● Courriel de contact : info@poble-espanyol.com
● Heures d'ouverture : Lundi de 10h à 20h / Du mardi au dimanche de 10h à minuit
● Dates d'ouverture : 365 jours par an

Le pavillon Mies van der Rohe est une œuvre emblématique de l’architecte Ludwig Mies van der Rohe et une référence importante de l’architecture du XXe siècle. Le pavillon Alemany, conçu pour l'Exposition internationale de Barcelone de 1929, a représenté un changement radical quant à la disposition de l’espace et a exercé une grande influence sur le développement de l’architecture moderne. Vous pourrez y voir la Cadira Barcelona (chaise Barcelone), conçue par Mies van der Rohe pour ce pavillon. CaixaForum occupe une ancienne usine de textile construite en 1911 par l’architecte moderniste Puig i Cadafalch. Aujourd’hui, il accueille diverses expositions et activités culturelles, et les fonds de la collection d’Art contemporain de la fondation y sont exhibés.

La place d’Espanya, où se trouvent les tours vénitiennes, était la porte d’entrée du parc des expositions de l’Exposition de 1929. La fontaine magique, œuvre de Carles Buigas, qui marie lumière, eau et son, constitue l’un des symboles les plus populaires de l’exposition. Las Arenas de Barcelone, l’un des principaux axes de la ville, combine d’une manière singulière sa façade style néomudéjar de 1900 de l’ancien « coso taurino » (place de taureaux) et l’avant-garde du design architectural, complété par sa grande coupole de 27 m de haut. Les meilleures marques originales de mode sont représentées dans ce complexe, ainsi qu’une offre culturelle et gastronomique variée.

Cette gare est la gare centrale de trains et de métros de Barcelone. Elle est également desservie par le train à grande vitesse et c’est là que se trouve l’une des gares routières de la ville. Situé à côté de la gare, le parc de l’Espanya Industrial nous renvoie au passé manufacturier du quartier de Sants. En fait, le parc est situé là où se trouvait l'une des principales usines de textile du XIXe siècle, le Vapor Nou ou Espanya Industrial, une usine qui fut construite en 1846 et employait des gens de toute l’Espagne. Vous y trouverez aussi un échantillon de l’urbanisme du milieu des années quatre-vingt : la Plaça dels Països Catalans, la première des places dites « places dures ».

Le Futbol Club Barcelona fut créé en 1899 et est populairement connu sous le nom de Barça. Le projet du Camp Nou remonte à 1954, bien que le stade ait été inauguré en 1957, et remplace l’ancien stade de Les Corts de 1922. Les installations du club abritent un musée visité par plus d’un million de personnes, qui permet de découvrir les secrets et les titres du club, ainsi que la FCBotiga Megastore, qui occupe plus de 2 000 m2, où sont en vente tous les compléments officiels du club. Inscrivez-vous au tour guidé du stade et du musée et découvrez tous les secrets du Camp Nou : la zone de vestiaires, la loge présidentielle, le terrain de jeu, etc. !

L’avenue Diagonal est une voie qui traverse toute la ville en diagonale jusqu’à la mer. Elle est reliée, sur ce tronçon, à l’une des zones les plus chics et résidentielles de la ville : le quartier de Pedralbes. Au début de l’avenue de Pedralbes se trouve le parc du palais royal de Pedralbes qui abritait l’ancienne résidence royale. Le parc est constitué d’un grand jardin où la végétation, les fontaines et les escaliers aquatiques créent une atmosphère de tranquillité et d’harmonie. Aujourd’hui, l’édifice est occupé par le musée de Céramique et d'Arts décoratifs, mais conserve encore quelques-unes des salles nobles du palais. Tout près, vous trouverez les pavillons de la Finca Güell de Gaudí et le MUHBA (musée d’histoire de Barcelone) monastère de Pedralbes, constructions emblématiques de la ville ouvertes aux visiteurs.

L’avenue Diagonal concentre, dans ce tronçon, des bureaux, des hôpitaux et des centres commerciaux, notamment L’Illa Diagonal, construite dans les années 1990 par les architectes Rafael Moneo et Manuel de Solà-Morales. L’édifice, de style rationaliste, est devenu l’une des images les plus caractéristiques de la Diagonal. En plus d’un grand centre commercial comptant plus de 170 boutiques et restaurants, les installations du complexe L’illa Diagonal abritent deux hôtels quatre étoiles, deux écoles, une salle omnisports, une discothèque, une salle de concerts et un centre de conventions. Près de là, vous trouverez la place Francesc Macià, qui porte le nom de celui qui fut le président du gouvernement catalan (Generalitat de Catalunya) au début du XXe siècle, et les jardins du Turó Park, avec, à l’entrée, la statue de Pau Casals, le musicien catalan le plus universel.

La Diagonal est l’une des plus larges avenues de la ville, au même titre que la Gran Via de les Corts Catalanes, qui fut projetée au XIXe siècle par Cerdà. Le projet original de l’auteur de l’Eixample prévoyait que cette avenue arrive jusqu’à la mer, ce qui fut le cas en 2004 avec les travaux réalisés à l’occasion du Forum des cultures. Les firmes internationales les plus connues ont leur boutique dans cette zone de la Diagonal, qui fait partie du grand axe commercial de la ville.

La Casa Milá, connue comme La Pedrera pour son aspect en pierre, a été créée par Antonio Gaudí entre 1906 et 1912, monument de plénitude de l'artiste. Un monument spectaculaire moderniste situé sur le Paseo de Gracia central de Barcelone.

La Casa Batlló, avec sa couverture en écailles colorées de céramique est l’une des plus fascinantes de tout l’Eixample et l’une des plus caractéristiques de Gaudí. La façade, d’une grande originalité, est couronnée de tuiles en céramique dont la forme fait penser à des écailles de poisson et qui se succèdent en représentant l’épine dorsale d’un dragon. La Casa Batlló d’Antoni Gaudí, la Casa Amatller de Josep Puig i Cadafalch, la Casa Lleó Morera de Lluís Domènech i Muntaner, à l’allure d’un petit palais situé au coin de la rue avec une gloriette au sommet, constituent la dite Mansana de la Discòrdia (Pâté de maisons de la discorde). Juste à côté se trouve la fondation Godia et le musée du Modernisme catalan — qui conserve le fin du fin de cette période en mobilier, peinture et sculpture —, ainsi que la fondation Antoni Tapies, dont le siège est un exemple du modernisme à ses débuts.